Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

CEREMA EDM 19 09 018carte synthese 8juin2018 site.jpg

 

 

France – Mardi 18/09/2018 – energiesdelamer.eu. La Bretagne les 19 et 20 septembre, puis les Pays de La Loire le 21, vont faire valoir leurs plus beaux atouts … La Bretagne tout d’abord, avec en perspective, au sud, d’une zone d’environ 500 km2, à 25 km au sud-ouest de Belle-Ile, qui pourra accueillir jusqu'à 1 GW à horizon 2030. Côté nord, plusieurs zones feront l’objet d’études complémentaires pour installer une ferme de 500 MW et définir les meilleures conditions d'acceptabilité possibles.

 

Ces deux sites permettraient à la Bretagne d’atteindre les objectifs de 1,5 GW qu’elle s’est fixés pour être au premier rang de l’éolien flottant, à horizon 2030. À ce jour, elle est « la seule région française à avoir mené cet exercice de planification à son terme » avait précisé le Conseil régional le 6 juin dernier à l’occasion de la Conférence Régionale de la Mer et du Littoral (CRML), réunie à Rennes.

La carte publiée par le CEREMA - RTE, permet d'apprécier les zones potentielles... Naturellement, les cartes du SHOM et les études lancées par les différents acteurs et opérateurs, complètent les sources d'appréciation. 

 

 

En effet, Christophe Mirmand, Préfet de Région Bretagne, Loïg Chesnais‐Girard, Président de la Région Bretagne, et Emmanuel de Oliveira, Vice‐amiral d'escadre, à l’époque Préfet maritime de l'Atlantique, (remplacé depuis 4 septembre 2018 par le vice-amiral Jean-Louis Lozier), avaient présenté une carte de la Bretagne dans laquelle figurent de nouvelles zones propices au développement de l’éolien flottant, au sud et au nord du littoral.

 

Ces espaces maritimes ont pu être identifiés grâce au travail du groupe EMR de la CRML, après concertation avec tous les acteurs concernés, dont les professionnels de la pêche.

 

Hier, notre confrère et partenaire "Le Monde de l’énergie" a publié l’interview croisée d’Olivier Pérot président de FEE et de Jean-Louis Bal président du SER. L’un et l’autre demandent « de la visibilité pour la filière (flottant) sur le long terme, en planifiant des volumes réguliers et suffisants et des appels d’offre dès 2019 », (ainsi qu’ils l’ont proposé à l’Etat, sur l’horizon de temps de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) 2018-2023.

 

 

Pour Jean-Louis Bal, «l’une des clés du décollage réside dans l’accélération des procédures d’autorisation administratives. Mais il faut faire attention qu’il n’y ait pas un trou d’air avec ces fermes pilotes (pour l’éolien flottant). Au sein du SER, nous avons établi un calendrier qui devrait permettre, sur les 5 ans à venir, d’atteindre un volume global de 3000 MW, sans faire les choses brutalement. Il ne faut pas passer de 4 fermes pilotes à un appel d’offre de 2000 MW. Il faut y aller progressivement afin de progresser sur la maturité technologique de la filière ».

Le programme des journées FWP Atlantic Forum s’organise mercredi autour de trois Ateliers, des visites du centre d’essai en mer et du bassin d’Ifremer, du SHOM, Visite du chantier du terminal EMR du port de Brest sur le Polder, de la visite de la forme de radoub n°3 et de son environnement industriel avec Damen Shiprepair Brest, … et du navire câblier Orange Marine René Descartes qui avait tiré les premiers câbles pour équiper le site en mer SEM-REV de l’Ecole Centrale de Nantes au large du Croisic.

Le jeudi, des conférences avec les présentations des politiques menées au Portugal, Ecosse, Taiwan, USA …, les fermes pilotes prévues en Région Sud et en Occitanie en Méditerranée et une conférence très attendue sur la « Diversité technologique des flotteurs, quelles innovations pour quels usages ? ». En préparation à cette table ronde, le matériau « Béton marin » avait fait l’objet d’une journée organisée en juillet dernier, par Weamec, sur ses avantages et ses contraintes pour les flotteurs. 

 

Le vendredi 21 septembre, cap vers les Pays de la Loire avec la visite de l’Ecole Centrale de Nantes et de SEM-REV….

 

Points de repère

 

17/09/2018 – Californie, un pas de plus pour l’éolien flottant ! 

04/07/2018 - WeAMEC Meetings : Spécial béton marin.

A l’occasion de FWT Atlantic Forum 2018, energiesdelamer.eu publie un N° Spécial sur les centres d’essais et de recherche en Europe à partir des articles parus entre mars et septembre… Il vous suffit de cliquer pour les lire ou les relire

 

A voir sur You Tube - la vidéo de l'éolienne flottante Eolink en essai dans le site en mer TheoREM. Mise en ligne du montage réalisée par son concepteur Marc Guyot faite par Le marin.

A lire dans les archives les articles sur Eolink, dont celui du 20 avril 2018, publié le lendemain de sa mise à l'eau  "Première, Eolink, l'éolienne flottante est ancrée pour des tests sur le site d'essai en mer d'Ifremer/ECN - TheoREM à Sainte-Anne de Portzic) 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/