Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 EDM 09 08 018 83C

 

 

Massachussets - Etats-Unis – Jeudi 09/08/2018 – energiesdelamer.eu. Partie 3 - La société Vineyard Wind LLC, détenue par Copenhagen Infrastructure Partners et Avangrid Renewables, filiale d’Iberdrola, est arrivée à un accord avec les Massachusetts Electric Distribution Companies (EDCs).


L'année dernière à la même époque, le portail energiesdelamer.eu avait proposé une série de reportages sur le devenir des énergies renouvelables de la mer (et des lacs) aux Etats-Unis. Un an après où en est le développement du secteur ?


Le début des installations de Vineyard Wind qui deviendra le premier grand parc commercial éolien offshore aux Etats-Unis est prévu en 2019 et permettra de réduire les factures d'électricité de 1,4 milliard de dollars sur 20 ans.

 

Le 1er août dernier, après avoir surmonté de nombreuses étapes, Vineyard Wind a conclu positivement ses négociations contractuelles avec les sociétés de distribution électrique du Massachusetts. Le projet Vineyard Wind Connector gagne là ou Cape Wind avait échoué, c'est à dire, avoir un accord avec les sociétés de distribution d'électricité.

 

La société s’est engagée à livrer de l'électricité au Massachusetts à des prix bien inférieurs que ceux « qui avaient été offerts par Cape Wind (1) il y a près de dix ans et pas beaucoup plus chers que l'hydroélectricité achetée au Canada, a déclaré Lars Thaaning Pedersen, CEO de Vineyard Wind.

Ces tarifs sont rendus possibles grâce notamment au crédit d’impôts « Federal Investment Tax Credits ». Selon des contrats signés mercredi 25 juillet dernier avec le ministère des Services publics, Vineyard Wind fournira de l’électricité à un prix moyen de 8,9 cents le kilowattheure sur la durée de vie du contrat prévu pour 20 ans, soit un tarif moyen de 6,5 cents.

Bien que ces prix soient encore supérieurs au prix de gros moyen de l'électricité (3,4 cents le kilowattheure en 2017), ils incluent la valeur des attributs environnementaux qui ne sont pas inclus dans l'électricité produite à partir du gaz naturel.

 

 

Compte tenu de ces facteurs, les responsables de l’administration du Gouverneur Charlie Baker ont déclaré que le contrat d’éolien offshore était « très compétitif par rapport aux autres types de production d’électricité et que les factures des abonnés seront légèrement moins élevées au cours des 20 prochaines années ».

"Nous sommes encouragés par le fait que les prix sont bas, cela prouve que la concurrence fonctionne », a déclaré Robert Rio, qui suit les questions d’énergie pour l’Associated Industries of Massachusetts.

Avec l’adoption de la loi visant à promouvoir la diversité énergétique en 2016, le Massachusetts a exigé des EDC de l’État qu’ils achètent 1 600 mégawatts (MW) d’énergie éolienne propre et offshore au cours des dix prochaines années.

L'ajout de 1 600 MW de capacité de production éolienne à faible teneur en carbone fournira suffisamment d'énergie propre et locale pour alimenter l'équivalent de plus de 750 000 foyers du Massachusetts chaque année.

 

 

Points de repère

 

23/05/2018 – Vineyard Wind, la co-entreprise à 50%-50% d'Avangrid Renewables, filiale d'AVANGRID Inc., est détenue par Iberdrola S.A. et Copenhagen Infrastructure Partners (CIP), a remporté la section 83C. Vineyard Wind est basée à New Bedford dans le Massachusetts. Avandrid Renewables détient également 100% de Kitty Hawk, un bail éolien offshore au large de la Caroline du Nord

 

 

Plusieurs des développeurs ont déclaré avoir appris une leçon clé de Cape Wind:

« n'essayez pas de construire en vue de la côte »

Cape Wind, le projet éolien offshore au large des côtes du Massachusetts a été officiellement abandonné en décembre 2017. Jim Gordon, d’Energy Management Inc., basé à Boston, était le développeur du projet. Il a informé le BOEM qu'il avait mis fin au bail qu'il avait reçu en 2010.

Les efforts visant à développer la ferme offshore de 468 mégawatts, pour alimenter Cape Cod et les îles de Martha's Vineyard et Nantucket, ont débuté en 2001. Mais l’opposition des familles Kennedy et Koch, ainsi que d’autres opposants, a finalement gagné, alors que les groupes de défense de l’environnement soutenaient que cela réduirait la dépendance de la région vis-à-vis des combustibles fossiles

Alors qu’Energy Management Inc avait remporté plusieurs batailles judiciaires, le projet n'a pas pu survivre à l'annulation en 2015 de contrats visant à vendre son électricité à des services publics locaux. Le projet, qui compté 130 turbines à Nantucket Sound, avait un bail fédéral pour développer une zone à 8 kilomètres au large de Cape Cod. 

Selon le département américain de l’Énergie, il aurait pu générer suffisamment d’électricité pour alimenter 200 000 foyers répartis sur 25 miles carrés, appelés Horseshoe Shoal.

Le projet de 2,6 milliards de dollars était également soutenu par des acteurs puissants. Cape Wind avait un capital conditionnel de 150 millions de dollars garantie de prêt du département de l'énergie et Siemens AG envisageait un investissement en capital de 100 millions de €.

Mitsubishi UFJ Financial Group, le groupe Rabobank et Natixis SA ont convenu de prendre en charge une dette de 400 millions de €.

Cape Wind a raté une série d’étapes contractuelles, incitant l’unité NSTAR de National Grid Plc et de Northeast Utilities à annuler les accords d’achat d’électricité au début de 2015.

Entre-temps, l’industrie éolienne offshore a commencé à décoller lentement aux États-Unis. Deepwater Wind LLC terminé le premier projet en 2016, un parc éolien de 30 mégawatts situé au sud de Block Island, dans les eaux du Rhode Island équipé de 5 éoliennes Haliade 150-6MW. 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/