Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Saint Brieuc

prefecture

 

 

France – Saint-Brieuc – Lundi 25/06/2018 - energiesdelamer.eu. Après le feu vert d’Emmanuel Macron pour les six premiers projets de parcs éoliens dont celui d’Ailes Marines à Saint-Brieuc le 20/06/2018, fallait-il encore que le parc éolien offshore de Saint Brieuc, initié en 2012, obtienne avant sa phase de construction et d’exploitation l’approbation de la convention d’utilisation du domaine public maritime.

 

Cette approbation, qui prend la forme d’un arrêté préfectoral, permet à la société AILES MARINES d’occuper le sous-sol marin de la baie de Saint-Brieuc pour une durée de 40 ans.

L’arrêté du 18 avril 2017 qui approuvait cette convention a toutefois été annulé par une décision du 3 avril 2018 de la Cour administrative d’appel de Nantes, en raison d’un «simple vice de forme, article du 03/06/2018».

 

C'est la raison pour laquelle, le Préfet des Côtes-d’Armor a signé le 21 juin 2018, un nouvel arrêté régularisant l’arrêté initial.

 

Une nouvelle étape s’ouvre donc pour ce projet, alors que le Président de la République, a annoncé le mercredi 20 juin 2018, qu’un accord avait été trouvé entre le Gouvernement et les industriels sur les tarifs d’électricité offshore et l’aide financière apportée par l’État pour les six parcs éoliens en mer.

 

Les décisions finales d’investissement devraient être prises en 2020, avant une phase de construction entamée en 2021 jusqu’en 2023, année d’entrée en service programmée des parcs éoliens.

 

Le Président de la République et le ministre d’État, ministre de la transition énergétique et solidaire ont rappelé également que conformément aux arrêtés d’autorisation du parc éolien et de son raccordement au réseau électrique, la concertation se poursuivrait pendant tout la durée du projet et qu’une attention particulière serait apportée à la phase de travaux.

 

Placées à plus de 16 km des côtes les plus proches, les 62 éoliennes Siemens Gamesa (qui remplace celles d’ADWEN) prévues en baie de Saint-Brieuc mesureront 216 m de haut et seront dotées d'une capacité installée de 496 MW. 

Le coût du projet, financé par les actionnaires AILES MARINES (SAS), détenue respectivement à 70% et 30% par IBERDROLA et AVEL VOR, est évalué à 2,5 milliards d'euros. 

AVEL VOR associe, RES et le groupe CAISSE DES DEPOTS, respectivement à 22,5% et 7,5%.

 

 

Points de repère

 

D’après le rapport annuel de l’Observatoire des Energies de la Mer présenté le 12 juin à Cherbourg, lors de la réunion du SER, la région Bretagne compte actuellement 211 emplois équivalent temps plein, soit 69 de plus qu’en 2016, et devient la troisième région française la plus créatrice d’emplois en lien direct avec les EMR.

22/06/2018 – Eolien offshore : Une industrie dynamisée et des emplois libérés.

 

03/04/2018. La cour administrative d’appel de Nantes a rendu une décision annulant un arrêté du préfet des Côtes-d’Armor, qui autorise l’occupation du domaine maritime par Ailes Marines.

 

21/04/2017 – Tout est bon pour le parc éolien en mer de Saint-Brieuc

- La concession d’utilisation du domaine public maritime

- L’AUIOTA (autorisation unique pour les installations ouvrages travaux et activités) et la demande de dérogation à l’interdiction de porter atteinte aux espèces et habitats protégés

- L’APO (approbation du projet d’ouvrage) privé.


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/