Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

key figure 3

 

 

Pays-Bas - Mardi 28/11/2017 - Spécial energiesdelamer.eu.  En ouverture de WindEurope, la conférence de l’industrie européenne de l’éolien, à Amsterdam, ce mardi 28/11/2017, les bonnes performances du secteur poussent ce dernier à réclamer de la part de l’Union européenne une forte ambition, à l’aune du paquet européen discuté actuellement.

 

Il faut une ambition chiffrée à minima à 35% d’énergies renouvelables à l’horizon 2030, a déclaré Giles Dickson, le directeur de WindEurope.

 

L’organisation a par ailleurs publié, un rapport, réalisé par les consultants de Deloitte, (à télécharger) présentant l’état de l’art de l’industrie en Europe sur la période 2011-2016.

Intitulé, « Impact local, leadership mondial », le document souligne que l’industrie éolienne a contribué directement et indirectement au PIB de l’Europe à hauteur de 36,1 milliards d’euros en 2016, représentant 0,26% du PIB de l’Union européenne (UE), soit déjà plus que le secteur de l’eau.

La contribution directe du secteur, soit 22,3 md€ en 2016, en forte progression par rapport aux 16,7 md€ de 2011. Une croissance de 33%, quatre fois supérieure à celle de l’évolution du PIB européen sur la période. En outre, pour 1.000 euros de revenus dans l’industrie, 250€ d’activité indirecte sont créées dans d’autres secteur, les équipements électriques, les machines, la métallurgie, la construction et l’ingénierie, notamment.

 

Directement et indirectement, le secteur représente désormais 262 712 emplois équivalent temps plein.

  

Le "Boum" de l’éolien offshore en Europe

 

Pour l’offshore, les résultats sont encore plus probants, notamment chez les développeurs. La contribution de ces derniers a en effet été quasiment multipliée par quatre entre 2011 et 2016, pour représenter 1,2% de la production d’électricité de l’UE, mais surtout 2,4 md€ du PIB de l’UE.

De même, les fabricants d’éoliennes offshore sont passé de 3 GW installés en 2010 à 12,6 GW en 2016 et l’Europe représente désormais 88% de l’offshore mondial. La contribution au PIB de l’UE des fabricants offshore a ainsi doublé sur la période sous revue, pour atteindre 0,9 md€ en 2016. C’est encore plus vrai dans le secteur des sous-structures (fondations, sous-stations, ancrages, etc.), qui pèse désormais un milliard d’euros de PIB.

En outre, comme l’ont souligné les participants à la conférence de presse du 27 novembre, les coûts d’investissements dans les turbines offshore ont été réduits par deux sur la période. L’offshore représente ainsi l’une des technologies clés pour atteindre des objectifs ambitieux à l’horizon 2030 dans l’UE. Un souhait formulé d’ailleurs par le représentant estonien Ando Leppiman, secrétaire d’Etat (pays membre de la présidence du conseil jusqu’à la fin de l’année) et par son voisin ministre de l’Energie de Lithuanie, Zygimantos Vaicunas, qui a rappelé que l’expansion des parcs offshore dans la région baltique pourrait doubler entre 2020 et 2030.

Le rapport souligne ainsi qu’un pipeline de 4 à 7 GW par an faciliterait l’amélioration de l’a compétitivité des machines.

 

 

Une sensible augmentation des exportations

 

Néanmoins, a signalé Giles Dickson, si l’industrie est toujours exportatrice nette, à hauteur de 2,4md€ en 2016, les importations augmentent de 13% en 2011 à 16% en 2016.

C’est pourquoi il faut une ambition majeure, WindEurope estimant le coût de la « non-ambition » à une non réalisation de 92 md€ de PIB à l’horizon 2030 et à 132 000 emplois non créés, sans oublier que sur les 263 000 emplois existants, nombre d’entre eux pourraient également être perdus. Ceci dans le scénario le plus favorable de développement envisagé par l’étude, qui porterait l’éolien à 397 GW en 2030, dont 99 GW pour le seul offshore, pour une production évaluée à 1 129 TWh, soit 38% de l’électricité européenne. Dans le seul scénario central, la part du PIB de l’éolien serait doublée par rapport à aujourd’hui, dépassant ainsi celui des « métaux de base ».

 

 

Points de repère

A télécharger, le rapport Deloitte réalisé pour WindEurope "Impact local, leadership mondial" dans Dossiers Spéciaux.

https://energiesdelamer.eu/publications/82-dossiers-speciaux/3446-local-impact-global-leadership

 

WindEurope, est organisé en coopération avec The Netherlands Wind Energy Association (NWEA) 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/