Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

top10 mars noaa 

 

 

France – Lundi 14/08/2017 – energieselamer.eu. Dans le JDD le climatologue Jean Jouzel s’inquiète «Pour espérer rester en deçà de 2°C de réchauffement par rapport à l'ère préindustrielle, il faudrait que le pic d'émissions de gaz à effet de serre survienne au plus tard en 2020. Nous n'avons que trois ans devant nous»; De son côté, Ecofys estime nécessaire d'implanter 230 GW de puissance éolien offshore dans les zones maritimes des pays des mers du Nord d'ici 2045.

 

Face au réchauffement climatique, Jean Jouzel prévoit des étés de plus en plus chauds, jusqu'à 6 à 8°C de plus dans les années à venir. "On n'est plus dans le futur : ce sont les enfants d'aujourd'hui, ceux des cours d'école, qui pourraient subir ces étés à 50°C". L'ancien vice-président du Giec refuse pour autant d'être défaitiste. "J'ai beaucoup d'espoir en voyant mes sept petits-enfants. Récemment, j'ai entendu deux de mes ­petites-filles de 9 et 10 ans parler trente minutes d'éoliennes et d'énergies renouvelables…"

 

Apparemment il serait nécessaire que les petits-enfants de Jean Jouzel portent la bonne parole !

 

Comment peut-on parvenir à introduire ce nouveau type d'énergie si les désaccords persistants entre les opérateurs, les pêcheurs et les riverains ne trouvent pas de nouveaux modes de dialogue et des terrains d’accord ?

Les récents recours menés par différentes associations devant le Conseil d’Etat ou la commission européenne sont éloquents… Des erreurs importantes ont dû être produites pour qu’un consensus ne se dégage pas et que l'Etat ne puisse pas mettre autour d'une table des élus, des riverains, des pêcheurs.... et des opérateurs.

Comment faire comprendre que le développement des éoliennes en mer contribueront à rendre possible une limitation des émissions de gaz à effet de serre ?

 

 

Les 6 premiers mois de 2017 sont parmi les plus chauds depuis 1880

 

Série américaine : « Les records de chaleur de l’année dernière résultent de l’influence combinée des tendances de réchauffement climatique à long terme et d’un fort El Nino au début de l’année », le courant chaud équatorial du Pacifique, explique le rapport publié jeudi 10 août par l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA) et l’American Meteorological Society (AMS). Celui de la NASA est sur les mêmes hypothèses ICI. Inutile de rappeler que l'inquiétant président des Etats-Unis confirmait le même jour la sortie des Etats-Unis de l'Accord de Paris.

 

Climat  

En décembre 2015, à la Conférence de Paris sur le changement climatique (COP21), 195 pays ont adopté le tout premier accord climatique universel et juridiquement contraignant pour mettre le monde sur la bonne voie pour éviter les changements climatiques en limitant le réchauffement climatique à un niveau inférieur à 2 ° C et dans le but de limiter l'augmentation à 1,5 ° C. La décarbonatation de la production d'électricité est généralement considérée comme l'une des «plus faciles» de toutes les actions et devrait être la plus haute priorité, nécessitant une neutralité du CO2 dès 2045.

 

Dans un rapport d’Ecofys pour TenneT et Energinet.dk, la société conseils a étudié la capacité éolienne offshore nécessaire aux mers du Nord d'ici 2045 pour atteindre les objectifs de la COP21 et assurer une alimentation énergétique totalement durable pour les membres de la Coopération énergétique de la mer du Nord (Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Danemark, Royaume-Uni, France, Norvège, Suède, Luxembourg et Irlande).

 

Puissance à partir des éoliennes en mer

Sur la base d'une réduction de 50% de la demande énergétique totale d'ici 2045 (par rapport à 2010), de la décarbonatation complète de la production d'électricité et d'un niveau d'électrification de 45%, Ecofys estime un objectif de capacité éolienne offshore pour 2045 des 230 GW des pays des mers du Nord. 180 GW du total seront déployés dans la mer du Nord et 50 GW dans les mers de la Baltique, de l'Irlande et de l'Atlantique.

 

Aménagement du territoire

Les experts ont également examiné les exigences en matière d'aménagement du territoire et la flexibilité du réseau ces objectifs de capacité impliquent pour la région de formuler des recommandations pour les prochaines étapes… et l’on devrait ajouter d’appropriation par les pêcheurs et les riverains.

 

 

Points de repère

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/