Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 Flamanville3

France – Mercredi 16/11/2016 – Quotidienne “energiesdelamer.eu”. EDF 1/2 -

EPR Flamanville : EDF est sûr de sa cuve et de son couvercle et défend totalement le EPR de Flamanville 3, réacteur nucléaire à eau sous pression (REP). Xavier Ursat, Directeur Exécutif Groupe en charge de l’ingénierie et des projets Nouveau Nucléaire assure que les délais et les coûts seront tenus. Il a bien rappelé qu’il ne convenait pas d’opposer le nucléaire aux ENR, et que la stratégie d’EDF était bien de se placer sur ses différentes composantes de la production d’énergie bas carbone.

L’EPR de Flamanville 3

Débarassée de ses grues, le dôme de Flamanville 3 fait face à la mer aux côtés de deux centrales Flamanville 1 et 2 qui, elles, feront bientôt l’objet du grand carénage.

Quatre directeurs et responsables de sites étaient mobilisés pour expliquer aux journalistes les atouts de cet EPR de troisième génération d’une puissance de 1650MW qui consommera 17% de combustible de moins, grâce à l’utilisation d’assemblages plus efficaces et au rendement supérieur de la turbine. Les nouveaux délais annoncés seront tenus, mais EDF a toutefois été dans l’obligation de demander une prolongation de trois ans supplémentaires de 2017 à 2020 du décret d'autorisation de création (DAC). Celui-ci expire en avril 2017. Le décret d’application devrait être signé prochainement par le ministre.

Mais le véritable objectif était de démontrer la validité des équipements fond de cuve et couvercle du réacteur qui avait fait l’objet de sérieuses réserves de l’ASN - l’Autorité de Sûreté Nucléaire. Tout le projet a été repris et mis au carré. Pour faire la démonstration que ces éléments étaient fiables et viables, 3 pièces identiques qui avaient été conçues pour Hinkley Point et pour la centrale de Marineland ont été “sacrifiées”….

Xavier Ursat, est affirmatif “le scénario d’une non compatibilité de la cuve n’existe pas chez EDF ! “– Il n’y a donc pas de plan B pour le réacteur de 3è génération, seul a être certifié par 4 pays : Royaume-Uni, France, Finlande et Chine.

Pour sa part Laurent Thieffry*, Directeur du projet Flamanville 3 depuis 2015 , affirme qu’il a « le plus beau poste d’EDF » depuis qu’il est chargé de remettre sur « les rails » le grand chantier de Flamanville 3. Auparavant, il avait successivement participé pour le groupe, à la mise au point de l’acquisition d’Areva NP (qui aboutit aujourd’hui) et participé aux négociations de rachat d’Alstom par GE. Sa mission dans le cadre de ces négociations était d’éviter tout transfert de technologies clés françaises vers l’acquéreur.

Bertrand Michoud, Directeur du chantier Flamanville 3 a présenté les adaptations pour le territoire.

Enfin, Jean-Christophe Couty, Responsable de l’insertion territoriale de Flamanville 3 a déclaré au portail energiesdelamer.eu, qu’à terme l’expérience d’ancrage social de Flamanville serait transférée au bénéfice d’EDF EN pour des énergies renouvelables de la mer au sein de la Région Normandie. Les liens tissés avec la CCI Ouest Normandie, le Greta, l’AFPA seront réemployés.

Objetif : une baisse des prix en perspective 

Aujourd’hui l’EPR de Flamanville coûte environ 10,5 milliards d’euros. Le prix d’installation du prochain EPR de 1750MW devrait baisser de 50% grâce aux retours d’expériences de Flamanville 3 et de Hinkley Point en Grande-Bretagne.

Renversement de "vapeur"

Les tarifs de production des énergies renouvelables sont devenues un exemple. En effet, Xavier Ursat a bien rappelé que l'objectif est fixé en matière de prix "celui-ci doit arriver au même niveau que celui des coûts les moins élevés des ENR... lorsqu’il s’agira de renouveler le parc français dans 15 ans".

Points de repère

En 2014, les centrales nucléaires de Flamanville 1 et 2 ont produit 18,4 milliards de kilowatts, soit près de 4,5 % de la production nucléaire française. Elle a également investi près de douze millions d'euros dans ses installations.

Entre 2015 et 2025, EDF va mener un important programme d'investissement pour prolonger la durée de fonctionnement des centrales au-delà de quarante ans.

29/11/2016 - Lors de la quatrième édition de son 3DEXPERIENCE FORUM Dassault Systèmes a invité Laurent Thieffry à intervenir. Le Forum se tient au Palais Brongniart à Paris.

voir la suite EDF 2/2 avec l'offre de rachat d'EDF sur AREVA NF


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/