Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

Consortim Ailes Marines

Saint-Brieuc – France (U.E) - Mercredi 6/05/2015 – Energies de la mer

La Caisse des dépôts prend pied dans le parc éolien offshore d’Ailes Marines

Le communiqué de la CDC vient d’annoncer qu’un accord de partenariat, EOLE-RES et la Caisse des Dépôts créent la société AVEL VOR.

 

 

 

Cette nouvelle société regroupe les actions détenues par EOLE-RES dans Ailes Marines, soit 30 % du capital de la société de projet en charge du développement, de la construction, de l'installation et de l'exploitation du futur parc éolien au large de la Baie de Saint- Brieuc, en Côtes-d’Armor en Bretagne.

La CDC entre au capital de AVEL VOR, à hauteur de 25%, soit une participation de 7,5% dans Ailes Marines. EOLE-RES, qui détient 75% du capital d’AVEL VOR, reste ainsi un actionnaire significatif de AILES MARINES avec 22,5% du capital.
Le capital d’Ailes Marines est ainsi détenu à hauteur de 70 % par IBERDROLA et de 30% par (dont 22,5% par EOLE-RES et 7,5% par la CDC).

Créée dans le cadre de l'appel d'offres lancé par l'Etat en 2011, portant sur des installations éoliennes en mer en France métropolitaine, la société de projet AILES MARINES est une société par action simplifiée (SAS) désignée, en avril 2012. Le parc éolien offshore de Saint-Brieuc représentera à terme une puissance installée de 49 6MW avec 62 éoliennes ADWEN (AREVA/GAMESA) de 8 MW (après validation par la ministre de l’Ecolgie, un investissement de plus de €2 milliards et une mise en service prévisionnelle en 2020.

 

La complémentarité des 2 partenaires, EOLE-RES et CAISSE DES DEPOTS, contribuera à renforcer la robustesse du consortium sur le long-terme. 


Par cette opération, EOLE-RES affirme sa volonté de maintenir sa participation dans le projet de Saint-Brieuc, tout en s’alliant à un acteur institutionnel engagé dans l’accélération de la transition écologique et énergétique des territoires.
EOLE-RES et le groupe RES mettent leur expertise professionnelle ainsi que leur expérience opérationnelle au service du projet de Saint-Brieuc. Ils apportent leurs compétences en matière de développement et management de projet, de démarches territoriales, d’études environnementales et en ingénierie, acquises lors de développement de projets éoliens terrestres et solaires en France et de projets éolien en mer, notamment en Grande Bretagne.

Pour la CDC, cette prise de participation s’inscrit dans le cadre de ses priorités stratégiques et illustre plus particulièrement sa volonté d’encourager la diversification du mix énergétique dans les territoires et le développement des énergies renouvelables. A ce titre, la Caisse investit depuis 2008 dans des projets de production d’énergie décentralisée sur les différentes filières renouvelables (éolien, photovoltaïque, biomasse/biogaz, micro-hydraulique, géothermie). A fin 2014, ces investissements aux côtés de développeurs représentent 1030 MW dont 640 MW sont en exploitation. Partenaire financier de long terme, elle accompagne la mise en œuvre des programmes industriels nécessaires à la réalisation des parcs éoliens en mer, notamment.

 

Les deux signataires sont :
. Jean-François Petit, Directeur Général Adjoint, en charge de l’Offshore et des Nouvelles Technologies de EOLE- RES,
. Loic Rolland, Directeur régional Bretagne de la Caisse des Dépôts.

 

Rédaction – energiesdelamer.eu


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/