Logo-EDM

ConnexionInscription

French English German Spanish
Traduction Google

 EDM 2906017

 

 

France – Irlande – Jeudi 29/06/2017 – energiesdelamer.eu. EirGrid et Réseau de Transport d’Electricité (RTE) lancent une étude pour connecter l’Irlande et la France. Le projet va recevoir un financement de €4 millions de la Commission européenne pour les études du  « Celtic Interconnector ».

 

Le projet d’interconnexion électrique Celtic Interconnector désigné le 14 octobre 2013 par la Commission et le Parlement Européens comme « projet d’intérêt commun » (PIC) au titre du règlement européen sur les infrastructures énergétiques, vient d’être sélectionné par la Commission Européenne pour recevoir des subventions visant à couvrir financièrement une partie des études de faisabilité.

 

Cette interconnexion électrique relierait la Bretagne à la côte sud de l’Irlande, sur une longueur totale d’environ 600 km, dont 500 km pour sa partie sous-marine.

 

Compte tenu de sa longueur et de sa capacité (environ 700 MW), seule la technologie du «courant continu» est envisageable. Ce choix nécessite l’installation, à chaque extrémité (côté français et côté irlandais) d’une station de conversion alternatif / continu, pour relier la liaison au réseau général, qui fonctionne en courant alternatif. Cette technique est également utilisée sur les futures liaisons d’interconnexion vers l’Espagne, l’Italie ou ultérieurement l’Angleterre.

 

Le financement européen : Connecting Europe Facility – mécanisme d’interconnexion pour l’Europe

 

L’investissement signé hier le 28/06/2017 est réalisé grâce au CEF de l’UE (Connecting Europe Facility – mécanisme d’interconnexion pour l’Europe).

 

Ce financement va permettre la réalisation d’une évaluation économique détaillée du projet, des études technico-environnementales et d’une pré-consultation concernant les procédures d’obtention des permis nécessaires à la construction de l’interconnexion en France et en Irlande.

 

Le projet concerne le développement d’une éventuelle interconnexion électrique sous-marine pour un montant d’un milliard d’euros, pour une capacité d’environ 700 MW. 

Cette interconnexion permettrait de renforcer la sécurité d’approvisionnement électrique de l’Irlande et de la France grâce à une ligne à haute tension de grande capacité entre les deux pays. De même, elle développerait la concurrence au sein du marché de l’électricité de toute l’île irlandaise et contribuerait au développement des énergies renouvelables, notamment en Irlande.

Brexit fallout : One million euros French Irlande « Celtic Interconnector » 

Pour l’Irlande, l’importance d’une interconnexion avec le réseau électrique de l’Europe continentale, via la France, s’est clairement renforcée dans le contexte du Brexit. Le projet permettrait ainsi d’éviter que l’Irlande soit trop dépendante du Royaume-Uni, en lui offrant une connexion électrique avec un membre de l’Union européenne (UE).

S’il est construit, « Celtic Interconnector » permettra de réduire les prix sur le marché de gros de l’énergie et assurera un approvisionnement électrique plus sûr en Irlande et en France. L’interconnexion contribuera au développement accru des énergies renouvelables et ainsi à la transition énergétique de l’UE. 

L’année prochaine, au terme de cette phase dite de « Initial Design and Pre-Consultation », EirGrid et RTE, en lien avec les autorités de régulation de l’énergie en Irlande et en France, prendront la décision  d’engager ou non l’étape de développement du projet « Celtic Interconnector ».

Le CEF appuie des projets d’intérêt commun (PIC) reconnus comme essentiels à la concrétisation du marché intérieur de l’électricité en Europe, permettant la réalisation des objectifs européens pour une énergie durable, sûre et bon marché. La décision de donner une suite ou non au projet sera prise en accord entre les deux gestionnaires de réseau, RTE et EirGrid, à l’issue des études de faisabilité, à savoir mi-2016. Le projet pourrait alors voir le jour d’ici 2025. 

 

EirGrid est présidé par Fintan Slye 

Le président du Directoire de RTE est François Brottes

Dominique Ristori est Directeur général à l'énergie de la Commission européenne.

 

 


 
Les traductions anglaise, espagnole et allemande sont générées de manière automatique, la qualité du texte peut être altérée.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires. Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris

Pour plus d'informations sur les cookies, vous pouvez consulter le site de la CNIL à cette adresse :
http://www.cnil.fr/vos-droits/vos-traces/les-cookies/